Descartes René - Correspondance avec Elisabeth


Auteur : Descartes René
Ouvrage : Correspondance avec Elisabeth
Année : 1643-1649

Lien de téléchargement : Descartes_Rene_-_Correspondance_avec_Elisabeth.zip

Elisabeth à Descartes – La Haye, 16 mai 1643. Monsieur Descartes, J’ai appris, avec beaucoup de joie et de regret, l’intention que vous avez eue de me voir, passé quelques jours, touchée égale-ment de votre charité de vous vouloir communiquer à une per-sonne ignorante et indocile, et du malheur qui m’a dérobé une conversation si profitable. M. Pallotti a fort augmenté cette der-nière passion, en me répétant les solutions que vous lui avez données des obscurités contenues dans la physique de M. Rhegius, desquelles J’aurais été mieux instruite de votre bouche, comme aussi d’une question que je proposai au dit pro-fesseur, lorsqu’il fut en cette ville, dont il me renvoya à vous pour en recevoir la satisfaction requise. La honte de vous mon-trer un style si déréglé m’a empêchée jusqu’ici de vous deman-der cette faveur par lettre. Mais aujourd’hui, M. Pallotti m’a donné tant d’assurance de votre bonté pour chacun, et particulièrement pour moi, que j’ai chassé toute autre considération de l’esprit, hors celles de m’en prévaloir, en vous priant de me dire comment l’âme de l’homme peut déterminer les esprits du corps, pour faire les actions vo-lontaires (n’étant qu’une substance pensante). Car il semble que toute détermination de mouvement se fait par la pulsion de la chose mue, à manière dont elle est poussée par celle qui la meut, ou bien de la qualification et figure de la superficie de cette dernière. L’attouchement est requis aux deux premières conditions, et l’extension à la troisième. Vous excluez entière-ment celle-ci de la notion que vous avez de l’âme, et celui-là me paraît incompatible avec une chose immatérielle. Pourquoi je vous demande une définition de l’âme plus particulière qu’en votre Métaphysique, c’est-à-dire de sa substance, séparée de son action, de la pensée. Car encore que nous les supposions insépa-rables (qui toutefois est difficile à prouver dans le ventre de la mère et les grands évanouissements), comme les attributs de Dieu, nous pouvons, en les considérant à part, en acquérir une idée plus parfaite. Vous connaissant le meilleur médecin pour la mienne, je vous découvre si librement les faiblesses de cette spéculation et espère qu’observant le serment d’Hippocrate, vous y apporterez des remèdes, sans les publier ; ce que je vous prie de faire, comme de souffrir ces importunités de Votre affectionnée amie à vous servir, Elisabeth ...

558 reads

You might also like

News

Updates are only available to donors. To make a donation please go to this page : Donate You will...

Continue reading

Héraud Auguste - Nouveau dictionnaire des plantes médicinales Quatrième édition

Auteur : Héraud Auguste Ouvrage : Nouveau dictionnaire des plantes médicinales Quatrième édition...

Continue reading

Héraud Auguste - Nouveau dictionnaire des plantes médicinales Troisième édition

Auteur : Héraud Auguste Ouvrage : Nouveau dictionnaire des plantes médicinales Troisième édition...

Continue reading

Brenier Flavien - Les juifs et le Talmud

Auteur : Brenier Flavien Ouvrage : Les juifs et le Talmud Morale et principes sociaux des juifs...

Continue reading

Leese Arnold - Sottise du Gentil Les Rothschild

Auteur : Leese Arnold Ouvrage : Sottise du Gentil Les Rothschild En complément : Le Bolchevisme est...

Continue reading

Leese Arnold - Meurtre rituel juif

Auteur : Leese Arnold Ouvrage : Meurtre rituel juif Année : 1938 Lien de téléchargement :...

Continue reading




FREE PDF
Free PDF
1984-2014
Livres anciens et rares au format PDF, libre de droits, gratuitement téléchargeables